Asymptote

Les beaux moments,
quand rompus de tout,
à un tel point échinés.

Un cassement que nous croyons passager,
nous prolongeons l’autre au plus proche,
la peau effleurant.

Tout se joue de nous,
d’avance,
en secret.

Tout est lĂ ,
nous ne décidons pas,
chacun délaissant je-ne-sais-quoi
jusqu’à devenir plus évident,
plus fragile,
bon pour.

Et la marée
monte entre nous
oĂą nos pieds ne touchent plus.

Délesté, sans pesanteurs,
je suis ton asymptote.


→ Note

Ce texte fait Ă©cho Ă  une musique Ă  Ă©couter sur bandcamp.